DESCRIPTION

Architectes :

Joulie Henri ; Bissuel Joseph

Nature du projet :

Villa Saint-Georges ; jardins et communs ; maison du concierge ; maison de Théophile

Lieu :

Romans-sur-Isère ; Drôme (FR)

 


 

Techniques :

Dessin sur calque ; encre de Chine ; encre noire

Dimensions :

L = 61,2 cm ; l = 25,5 cm

Dates du projet :

1923-1928 / 1935 / 1939

Signature :

Dessin signé Henri Joulie et Joseph Bissuel

Compléments historiques :

Joseph Fenestrier, industriel de la chaussure à Romans, fait aménager sa villa rue Lamartine en 1922. Ce domaine comprenait une somptueuse villa, des communs, des jardins et agréments inspirés par Russel Page, architecte paysagiste (créateur de jardins pour les familles Agnelli, Rothschild, Boussac, Alikhan…). Le jardin dit “à l’italienne” était décoré d’un petit temple de Vénus dans le parc, de bassins, de parterres de fleurs… Une grande tour, qui surplombait la demeure et le jardin, était réservée au chauffeur et au jardinier du domaine. Au-dessous des logements, trois garages très sophistiqués pour l’époque abritaient une fosse de mécanicien, une pompe à essence et une station de lavage. Monsieur André Morel fut le dernier propriétaire de cette demeure. Cette villa fut détruite en 1980 et remplacée par un immeuble “Eden Park”.

(sources : Association de sauvegarde du patrimoine romanais et péageois / Archives municipales de Romans / témoignage de Jean-Jacques Morel et André Morel, derniers propriétaires avant la destruction / MICHELAS Daphné, Henri Joulie (1877-1969), architecte valentinois, Mémoire de maîtrise d’Histoire de l’Art sous la direction d’Hélène Guéné-Loyer, Université Lyon 2, 2001)

 


 

Localisation du fonds :

Cabinet Joulie

Références :

fonds-joulie-rey-0103

Droits photographiques :

© fonds-joulie-rey

Rédacteur :

Daphné Michelas