DESCRIPTION

Architectes :

Bossan Pierre-Marie ; Rey Joannis

Nature du projet :

Église Notre-Dame à Aouste-sur-Sye ; projet de construction

Lieu :

Aouste-sur-Sye ; Drôme (FR)

 


 

Techniques :

Dessin sur papier ; encre de Chine ; encre noire ; encre rouge ; aquarelle

Dimensions :

L = 61,5 cm ; l = 45,8 cm

Dates du projet :

1873-1880

Signature :

Dessin non signé, attribué à Joannis Rey

Compléments historiques :

Depuis la démolition de l’ancienne église, le culte catholique se célébrait dans un local provisoire. Pour le projet de reconstruction, un plan de localisation est dressé le 12 août 1864 par Auguste Chauffeur, architecte de la ville de Valence. Plus tard, d’autres plans sont dressés et signés par Joannis Rey et Pierre-Marie Bossan en mars 1872. Le conseil municipal approuve ces nouveaux plans pour le projet de reconstruction de l’église. L’administration supérieure et l’architecte du diocèse demandent quelques modifications au projet. Bossan propose des modifications. Évocation de Joannis Rey “plans dressés par Joannis Rey pour Bossan” ; Rey est chargé de la direction des travaux ; réception définitive des travaux 1er mai 1880 ; construction du clocher 1881 (dossier complet avec plans signé par Pierre Bossan, architecte et Joannis Rey aux archives départementales de la Drôme – série 2 O 34)

À Valence, Bossan forme des élèves dans son école d’art religieux dont Joannis Rey qui travaille dans la Drôme. Dans ce département, Joannis Rey mène de nombreux chantiers aux côtés d’autres architectes, pour le compte de Bossan, notamment la construction de l’église d’Aouste-sur-Sye (1873). (d’après Philippe Duffieux, “Le mythe de la primatie des Gaules : Pierre Bossan (1814-1888) et l’architecture religieuse en Lyonnais au XIXe siècle”, 2004, p.198)

L’architecte Joannis Rey a réalisé l’église d’Aouste-sur-Sye (Drôme) en 1872 en ciment moulé, pour des raisons de coût, avant de faire ses réalisations en Isère (les églises de Châbons en 1895 et sans doute celle de Moirans). (source : Avenier Cédric, Ciments d’églises, semences de chrétiens. Constructions religieuses et industrie cimentière en Isère au XIXe siècle. Thèse de doctorat. 6 décembre 2004, université de Grenoble II Pierre-Mendès-France)


 

Localisation du fonds :

Cabinet Joulie

Références :

fonds-joulie-rey-0202

Droits photographiques :

© fonds-joulie-rey

Rédacteur de la fiche :

Daphné Michelas